Everything Everything – Nicola Yoon

couv7794239Le plus grand risque dans la vie c’est de ne pas en prendre.

Cher lecteur, lectrice,

Peux-tu t’imaginer vivre dans une bulle stérile et blanche durant 17 ans ?

Non.

Cette vie, c’est pourtant celle de Madeline, jeune fille atteinte de DICS – Déficit Immunitaire Combiné Sévère. Madeline vit donc recluse dans une maison dont l’air est entièrement renouvelé et filtré à longueur de journée. Son entourage est constituée de deux personnes : sa mère et son infirmière. Ce qu’il est advenu de son père ? Je te laisse le découvrir.

La vie de Madeline est donc monotone et répétitive …

Si ma vie était un roman qu’on lisait à l’envers, rien ne changerait. Aujourd’hui est pareil à hier, demain sera pareil à aujourd’hui.

… Jusqu’à l’arrivée d’Olly.

Olly représente l’exact opposé de Madeline. Toujours en mouvement, il passe ses soirées sur le toit de sa maison et s’habille tout en noir.

Malgré le sas de décontamination qui les sépare, ils vont pourtant trouver le moyen d’entrer en contact … grâce à un kouglof ! La relation qui s’installe entre nos deux jeunes gens est à la fois drôle et tendre, puis viennent les sentiments plus profonds. Madeline exprime avec beaucoup de poésie des émotions pures et merveilleusement touchantes.

Enfermée dans sa bulle, elle ne peut s’empêcher d’être tiraillée entre les sentiments qu’elle éprouve et le renoncement d’une histoire à peine commencée.

Alors que sa mère est campée comme un personnage un peu froid et sur-protectrice, son infirmière Carla est une nounou bien plus attentive lui prodigant quelques leçons de vie à retenir.

Nous voilà donc avec une très touchante histoire d’amour entre deux jeunes adultes sur lesquels planent une maladie grave (cela ne te rappelle rien ?) et qui, comme tu t’en doutes, vont tout faire pour pouvoir vivre leur passion quitte à prendre des risques inconsidérés.

Le déroulement de l’intrigue reste donc sur un schéma classique. Puis, arrivée à la moitié de ma lecture, je me suis dit : Et si en fait … ?

Et en fait … et ben … j’ai deviné le dénouement du livre… celui-ci m’a paru logique afin de constituer une fin ouverte et positive. A ce titre, je regrette que la fin du roman ne s’attarde pas plus longtemps sur la relation entre Madeline et sa mère, mais je ne veux pas t’en dire plus.

Everything Everything fut donc une très belle lecture, touchante, émouvante, véhiculant des sentiments purs et beaux, un amour inconditionnel, mais elle n’atteint pas le coup de cœur puisque je n’ai pas été surprise par la fin.

Si je n’avais qu’une seule citation à retenir de ce roman et qui sera magnifiquement le mot de la fin, ce serait celle-ci :

Il ne suffit pas d’être vivant pour vivre.

 

Publicités

5 réflexions sur “Everything Everything – Nicola Yoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s