La Faucheuse – Neal Shusterman

couv4750269Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

Cher lecteur, lectrice,

Imagine un monde dans lequel nous aurions atteint l’immortalité … Un monde dans lequel les maladies n’existent plus et où tu te remets d’une chute du dixième étage en deux ou trois jours. Un monde où tu peux régénérer ton apparence physique afin de retrouver le corps de tes 20 ans …

Le paradis dis-tu ? Pas si sûr …

La Faucheuse est le genre de livre que j’apprécie par son côté mystérieux. La quatrième de couverture en dit peu ce qui a le mérite d’attiser ma curiosité. Quant au titre et à la couverture, ils donnent tout de suite le ton.

Comme beaucoup de mes lectures, c’est la communauté Bookstagram qui m’a poussé à l’achat de ce roman. Les avis en sont très élogieux.

L’intrigue tourne autour de deux personnages principaux : Citra et Rowan. Le destin va les conduire au sein de la communauté très fermée des Faucheurs.

Neal Shusterman adopte pour sa narration un point de vue omniscient qui à l’avantage de pouvoir suivre plusieurs personnages en même temps. Mais ce que je reproche toujours à ce point de vue, c’est qu’il ne me permet pas de m’identifier pleinement aux personnages. Ceux-ci ont cependant le mérite de ne pas avoir froid aux yeux afin d’affronter la réalité des Faucheurs.

Citra est une jeune fille bien éduquée mais quelque peu effrontée. L’invitation de La Faucheuse est pour elle un défi qu’elle ne veut absolument pas perdre. Elle se montre ainsi quelques fois froide et calculatrice. Mais elle va devoir inclure un paramètre supplémentaire à ses épreuves : Rowan.

Rowan, jeune homme un peu perdu au sein d’une famille nombreuse accepte l’appel de La Faucheuse par dépit. Peut-être deviendra-t’il quelqu’un par ce biais. La communauté des Faucheurs ou plutôt une partie, va le pousser dans ses derniers retranchements. Saura-t’il cloisonner son esprit afin de ne pas oublier ses premiers enseignements ?

L’enchaînement de l’action et les rebondissements sont menés tambour battant. Neal Shustermann ne nous laisse pas un moment de répit. Le récit est haletant et j’ai tremblé pour nos personnages à plusieurs reprises. Seuls les passages façon journal intime nous permettent une réflexion plus posée sur ce nouveau monde.

Au-delà des aventures de nos héros, l’auteur nous dresse le portrait d’un futur qui m’a fait froid dans le dos. Oui, c’est une fiction mais d’ici quelques centaines d’années, peut-être ne le sera-t’elle plus … Sincèrement, ce roman va bien plus loin qu’un simple roman jeunesse. Que deviendront effectivement nos sociétés si nous atteignons l’immortalité ? Serons nous tout aussi disposé à vivre intensément et avec autant d’impatience si nous étions immortels ? Et pire … si nous plaçons l’autorité mondiale sous une Intelligence Artificielle ? Fort heureusement, cette IA a le mérite d’être douée d’un semblant de conscience.

La Communauté des Faucheurs permet également de poser des questions essentielles sur cette future société. C’est un microcosme dans lequel se développe le pire comme le meilleur de l’Humain.

La Faucheuse est une excellente lecture. L’intrigue est palpitante, l’univers est très bien construit et nous amène à des réflexions plus vaste pour qui saura prendre le temps d’y réfléchir. Ce n’est malgré tout pas un coup de cœur, Citra et Rowan manquent d’un petit quelque chose pour que je me sois réellement attachée à eux.

Publicités

17 réflexions sur “La Faucheuse – Neal Shusterman

  1. Milleca dit :

    C’est vrai que toutes les critiques sont très positives et du coup, comme Cha, ça me donne envie de me lancer mais le sujet de base est quand même assez macabre et me rebute un peu même si ça se veut jeunesse…
    En tous cas la façon dont tu en parles est quand même super intéressante, j’aime beaucoup les livres qui cachent une petite réflexion comme ça c’est très sympa 😀

    Aimé par 1 personne

  2. A Portée de Plume dit :

    Comme toi, je le vois beaucoup tourner sur les comptes Bookstagram francophones. Il m’intrigue énormément et je dois bien admettre que ta chronique me donne envie de ma lancer. Mais je crois que je vais plutôt opter pour la version originale… Enfin quand j’aurai les sous pour !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s