Le Souffle d’Erya – Tome 1 : le pacte de Rhaban – Cédric Michel Bouet

couv70550816

Les terres d’Erya viennent de subir une terrible défaite face au machiavélique grand prêtre Ardhjil Fahssar, serviteur de Rhaban et détenteur de la Pierre noire, l’éblouissante Obsidienne. Ce dernier, animé par de sombres desseins, ne compte d’ailleurs pas en rester là. Démuni face à ce grand péril, Galaad, prince d’Erya, découvre que le soutien dont il a tant besoin réside là où il ne s’y attendait pas. Tout d’abord, il y a cette rébellion qui fait beaucoup parler d’elle dans les territoires qu’Ardhjil Fahssar a conquis. Puis, cette famille qu’on lui a présentée : Balthus, le père, savant hors normes, dont la dernière invention va révolutionner l’art de la guerre ; Hector, son fils, qui s’est illustré au cours des derniers affrontements ; et Tara, sa fille adoptive, savante en devenir au passé énigmatique.

Cher lecteur, lectrice,

Voilà bien longtemps que je souhaitais me replonger dans un roman de fantasy adulte. C’est maintenant chose faite … non sans quelques difficultés au démarrage !

Je ne pense pas que ces difficultés soient dues au roman mais plus à « moi ». Ma dernière lecture dans ce genre remonte à la saga de Terry Goodking L’Epée de Vérité dont j’ai dû lire le tome 13 ou 14 il y a presque 7 ans maintenant … La fantasy est pourtant le premier genre qui m’a donné goût à la lecture.

Revenons-en à ce roman ! C’est un achat que j’ai fait au Salon du Livre de Paris, j’ai donc eu le plaisir de pouvoir discuter avec son auteur. Monsieur Cédric Michel Bouet m’a complètement convaincue en me décrivant avec beaucoup de passion son univers. La couverture a également influencé mon choix puisque c’est elle qui a attiré mon œil en premier, en amoureuse des dragons que je suis.

Le récit s’ouvre sur une scène mystérieuse durant laquelle nous découvrons une femme, enceinte, chevauchant un dragon au milieu de la tempête. D’où vient-elle ? Où va-t’elle ? Pourquoi ? Est-elle en fuite ? Est-elle poursuivie ? Nous n’en saurons rien … Le deuxième chapitre enchaîne avec une toute autre intrigue. J’adore ce genre d’ouverture ! Je n’ai qu’une envie : poursuivre ma lecture afin d’en apprendre plus.

Cédric Michel Bouet possède une très belle plume. Ses phrases sont élégamment construites et son style est riche. D’où mon temps d’adaptation, moi qui ne lis quasiment que des romans jeunesse depuis 1 an.

L’univers dans lequel évolue nos personnages est riche et bien construit. Il possède une histoire, des révolutions, des guerres et des batailles, des religions et des croyances anciennes. Le tout s’articule parfaitement avec l’action présente et les alliances ou mésalliances entre les différents peuples.

Cet univers est agrémenté d’une cosmologie complète et détaillée, les dieux n’étant pas simplement de lointaines présences. Ils vont devoir prendre partie dans le monde réel s’ils ne veulent pas disparaître à leur tour face à un ennemi qu’ils ne connaissent malheureusement que trop bien.

Quatre Dieux

Quatre planètes

Quatre pierres   

Le Rubis des Dhrüzs

L’Emeraude des Amazones

La Blanche Opale des Eryans

Et l’Obsidienne des Arkhômans !

Le Prisme, faiseur de couleurs,

Les quatre pierres unira,

Du monde le gardien sera,

Et un équilibre préservera !

En chaque début de chapitre nous sommes plongés directement au cœur de l’action sans pour autant en connaître les détails ou les personnages important. L’auteur nous délivre le juste nécessaire afin de nous repérer, nous tenant ainsi en haleine. Puis, petit à petit vienne les explications et les liens entre les différents personnages. J’aime que l’on découvre au fur et à mesure les intrigues qui unissent les personnages et les actions.

L’intrigue nous réserve de belles surprises avec des personnages principaux et secondaires assez nombreux mais dont les personnalités bien différentes nous permettent de ne pas nous emmêler les pinceaux. Et si tu as quelques doutes, tu pourras toujours te référer à l’index des personnages et lieux en fin d’ouvrage.

J’ai beaucoup aimé suivre les aventures de Galaad, prince d’Erya, ainsi que la volonté de chacun de se libérer du joug ennemis. J’ai dévoré les pages de la bataille finale comme si j’y étais, mon cœur palpitant avec les rebelles.

Il reste beaucoup de mystère à la fin de ce premier tome et j’ai hâte de découvrir ce que me réserve Cédric Michel Bouet, notamment avec le peuple des amazones et la belle Tara pour laquelle il m’a laissé entrevoir un grand destin !

Pour aller plus loin dans l’univers du roman : Site officiel Le Souffle d’Erya

Publicités

2 réflexions sur “Le Souffle d’Erya – Tome 1 : le pacte de Rhaban – Cédric Michel Bouet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s