Les Rumeurs d’Issar – Tome 1 : Le Talisman perdu – Marie Caillet

cover112644-mediumDans les royaumes d’Issar, la magie habite tous les Hommes. Mais parfois, elle en choisit un. Le pouvoir dont il dispose est alors si puissant qu’il s’incarne en un animal mystique, qui dépend de son signe de naissance. Ces deux êtres, liés à tout jamais, ont pour mission de protéger les puissants de ce monde.

Edjan, seize ans, est l’un de ces élus. Le problème, c’est que son animal, loin d’être redoutable, est minuscule et possède un caractère épouvantable. Ils ont bien du mal à cohabiter dans leur boutique de tapis volants. Jusqu’au jour où leur secret est découvert par Shaëll, voleuse intrépide, qui travaille pour une entité hors-la-loi. Avec elle, ils décident de quitter l’anonymat et d’apprendre à contrôler leur magie.

Par-delà les dunes, ils vont devoir se rendre à Galène, capitale du royaume d’Aestera, où le Lion a disparu…


Cher lecteur, lectrice,

Je remercie NetGalley et les éditions Hachette pour la lecture de ce roman.

J’ai choisi celui-ci sur NetGalley tout d’abord pour sa couverture que je trouve juste magnifique, elle respire la magie et les mystères du désert. Puis j’ai craqué pour le résumé. Il est question de magie et notamment de celle des Signes, mais notre héros est comme je les aime : un anti-héros. Pour lui, rien ne se passe comme prévu !

Edjan était un grand dadais de seize ans avec un toit de chaume sur la tête.

Je me suis tout de suite attachée à Edjan, jeune tapissier du signe du Vierge, il cache pourtant un lourd secret : c’est un Gardien. Mais un Gardien quelque peu particulier puisque clandestin. Son Ange, Kez, n’est lui aussi pas tout à fait ce qu’il espérait, loin des créatures mythiques, c’est un animal on ne peut plus banal. Caractériel et doté d’un pouvoir limité, la cohabitation avec Edjan est chaotique. Le duo apporte une touche d’humour avec des échanges parfois corsés. Tous deux vivent tapis dans leur échoppe. Jusqu’à ce que …

Le monde extérieur et ses aventures viennent rattraper notre duo. Ce premier tome est un véritable roman initiatique pour notre héros. Au fil des intrigues, de ses rencontres et de ses péripéties, Edjan sera confronté à lui-même. J’ai ressenti beaucoup de tendresse pour ce jeune héros qui se débat entre ses aspirations et ses capacités à maîtriser son Signe. L’auteure nous livre un véritable cheminement parsemé de déceptions, de frustrations, de petites victoires et de réflexions. Pourtant Edjan sera fidèle à lui-même, jusqu’à la dernière scène, l’auteure réussi à conserver la personnalité de son personnage tout en le rendant un peu plus sûre de lui. J’ai apprécié cette ligne directrice durant l’intrigue.

Marie Caillet nous livre des personnages secondaires tout aussi intéressant. Shaëll, la Haute-Voleuse, possède un caractère bien trempée malgré son jeune âge, c’est une fonceuse qui ne supporte pas l’échec et l’inactivité. Le seul détail qui m’a un tout petit peu dérangé c’est son langage trop direct. Je trouve qu’il ne collait pas tout à fait à l’ambiance. Au-delà de ce petit défaut, Shaëll cache un terrible secret donnant son titre à ce premier tome, elle a su m’émouvoir malgré sa carapace de bandit.

L’univers du roman est riche et bien construit. La cosmologie autour des Signes du zodiaque est originale et très intéressante. Chaque Signe possède ses propres caractéristiques et son élément (Air, Eau, Feu et Terre) lui permettant d’exprimer sa magie. Marie Caillet réussi l’alliance entre la magie et les créatures fantastiques pour créer une ambiance tout à fait particulière et envoûtante.

Ce qui le liait à Kez, c’était beaucoup plus qu’une relation de protecteur à protégé. Si Kez partait, il ne serait jamais plus entier. Il ne serait plus lui-même.

Nos personnages seront confrontés à des aventures en tapis volant, à travers des Trappes, dans les recoins du désert ou dans les bas-fonds d’une taverne. Le style de l’auteur est fluide et pourtant pourvu de descriptions précises sans être longues, nous permettant de visualiser les personnages et les décors rapidement.

Les rides couvraient son visage comme un réseau serré de toiles d’araignées, et ses yeux étroits laissaient filtrer une lueur terne. Il semblait fatigué et fragile au-delà de toute expression.

Les complots et les rebondissements s’enchaînent à un bon rythme, notamment sur la fin où je ne m’attendais pas du tout à ce dénouement ! Je suis restée les yeux rivés aux pages n’ayant d’autre choix que de les dévorer jusqu’à la fin.

Les Rumeurs d’Issar est un premier tome très prometteur. L’univers est riche et bien construit, les personnages sont attachant et l’intrigue est prenante. Un très très bon roman jeunesse.

Publicités

7 réflexions sur “Les Rumeurs d’Issar – Tome 1 : Le Talisman perdu – Marie Caillet

  1. Pingback: #Bilan Juin 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s