Jamais plus – Colleen Hoover

couv73215557Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ?


Cher lecteur, lectrice,

Je ne remercierai jamais assez Cha’ de m’avoir offert ce roman ! Il me faisait de l’œil depuis sa sortie et les premiers commentaires n’ont fait qu’accroître mon envie de le lire. C’est maintenant chose faite, non sans quelques larmes !

Colleen Hoover nous livre un récit poignant et bouleversant. Basé sur les mêmes ressorts émotionnels que ses autres romans, elle nous emmène pourtant au fil des pages sur un tout autre genre que la new romance. Comme toujours, j’ai dévoré ce roman en 48 heures. CoHo possède une plume très fluide qui se lit quasiment toute seule. Je n’ai en revanche pas trop apprécié le choix de la calligraphie concernant les passages du « journal intime » que j’ai trouvé difficile à déchiffrer.

CoHo nous entraîne aux côtés de son héroïne, Lily, à la fois dans son présent et dans son passé. Au début, je ne comprenais pas trop l’intérêt des analepses dans l’adolescence de Lily. Je dois avouer qu’à ce moment de ma lecture, je me suis trompée sur le schéma de l’intrigue.

Atlas, le jeune homme présent dans le « journal intime » de Lily, n’est pas gâté par la vie. La relation qui naît entre eux est forte de part son côté atypique mais je n’ai malheureusement pas ressentie d’empathie pour Atlas. Les sentiments de Lily sont pourtant comme toujours très bien exprimés et l’on ressent son déchirement quant à cette relation.

Imaginez tous les gens que vous rencontrez dans une vie. Tant de gens. Ils arrivent pas vagues, et se retirent avec la marée suivante. Certaines sont plus puissantes que d’autres et ont un impact plus profond.

J’étais donc beaucoup plus attirée par la rencontre de Lily avec ce charmant jeune homme, Ryle. Un brin prétentieux mais d’une franchise à toute épreuve, il n’a pas fait chavirer que le cœur de Lily ! Comme toujours, nous sommes emportés par le flot d’émotions qui naît entre nos deux personnages et la tension sexuelle qui s’accumule. Ryle a tout pour réussir et semble enfin vouloir rompre avec ses vieilles habitudes de célibataire pour Lily. Le bonheur nous ouvre ses portes …

Jusqu’à ce que le pire arrive et que Lily se retrouve propulsé dans son passé. A partir de ce moment, mon coeur s’est écrasé à mes pieds et ma tête me disait : non … non … non ! Tout mais pas ça !

Je me suis retrouvée dans une spirale d’émotions pire que tout ce que j’avais ressenti depuis le début du roman. CoHo prend position au cœur d’un sujet ultra-sensible et malheureusement encore trop répandu. Nous le faisant vivre de l’intérieur, elle nous emmène sur le chemin déchirant des émotions les plus violentes. J’étais tout à la fois amoureuse de Ryle et en colère contre lui, pétrie de compassion devant son incapacité à aimer Lily comme il se doit et voulant lui hurler toute ma rage la page suivante … Impossible de rester indifférente face à cette situation. Tu ne ressortiras pas indemne de cette lecture !

CoHo nous fait ressentir avec beaucoup de force les émotions complètement contradictoires de Lily, son désespoir, sa tristesse, son envie de pardonner, sa haine puis enfin sa détermination.

Il faut consacrer énormément de douleur et de courage pour rompre un schéma familier. Parfois, il semble plus facile de poursuivre une routine cruelle plutôt que d’affronter la peur de s’en évader, au risque de ne pas atterrir sur ses pieds.

Loin des new romances que Colleen Hoover à l’habitude d’écrire, ce récit n’en est pas moins sublime. Alors oui, c’est un déchirement émotionnel mais personnellement il m’a fait ouvrir les yeux sur une situation que personnellement (et heureusement) je ne pouvais juger que de l’extérieur. La vivre de l’intérieur, ne serait-ce que par procuration, est un véritable bouleversement émotionnel.

CoHo se dévoile d’une manière tout à fait touchante à travers cette histoire. A lire absolument !

8 commentaires sur « Jamais plus – Colleen Hoover »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s