Heroes – Battista Tarantini

heroesLa vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complètement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.
Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.
Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.
Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour la lecture de ce roman.


Cher lecteur, lectrice,

Vous ne le savez peut-être pas mais l’Australie est l’un des pays, si ce n’est LE pays que j’aimerai le plus visiter. Alors quand on me met sous le nez une new romance s’y déroulant … je deviens très (très) faible.

Heroes fait partie de ce genre de roman qui ne vous laisse pas totalement indemne. Les émotions que vous allez ressentir seront comme une pluie torrentielle au beau milieu du désert. Un désert rouge en l’occurrence.

L’histoire s’ouvre sur un prologue énigmatique dont vous ne verrez pas tout de suite le rapport avec l’intrigue. Gardez pourtant bien en tête ce petit dialogue. Vous ne comprendrez pleinement sa portée qu’à l’épilogue, et si votre cœur est aussi sensible que le mien, il sera littéralement gonflé par un sentiment de beauté et de grattitude.

La majorité du roman est narré du point de vue de Grace, notre héroïne. Grace est une miraculée. Greffée du cœur à 22 ans, on se dit qu’elle a toutes les raisons de profiter de cette deuxième chance. Et bien non. Nous découvrons une jeune femme accablée par la culpabilité, angoissée, désarçonnée par les réactions de ce cœur qui bat dans sa poitrine mais qui n’est pourtant pas le sien. Étouffée par les (trop) bons sentiments de sa famille, elle débarque dans le bush australien dans l’espoir d’y renaître enfin.

Leigh Creek. C’est émouvant car tout ça a une odeur, des couleurs, des reliefs. Tout ça est vrai, enfin.

Grace va littéralement croisée sur sa (pluvieuse) route, un mécano taciturne et inaccessible. Z. Oui Z. Je vous laisse le plaisir de découvrir son prénom complet … Perclus de terribles secrets, il est peu bavard et lorsqu’il parle, il est froid et sec. Mais guettez bien … là … lorsqu’il est prêt de Grace … un sourire, une étincelle dans le regard, un geste tendre inachevé. Z m’a dérouté et irrésistiblement attiré. Tout comme Grace, milles questions se bousculaient dans ma tête à son sujet.

Pas la peine de raconter n’importe quoi, disent ses yeux inquisiteurs. Je sais pourquoi ils m’intimident; pas parce qu’ils sont très bleus, mais parce qu’on ne ment pas à ce regard-là.

Battista Tarantini sème au fil de son intrigue des analepses, racontées du point de vue de Z, à des époques différentes de ce que l’on comprend être sa vie « d’avant ». Mais avant quoi ? C’est l’inexorable question que l’on se pose et vers laquelle l’auteure nous amène tout doucement. On comprend certaines choses, on en devine d’autres. J’ai passé une bonne partie du roman à imaginer les différentes fins possible, sans jamais tomber juste !

Je pensais que Grace était venue sauver sa nouvelle vie dans le désert, mais de Grace ou de Z, quelle est l’âme qui a le plus besoin d’être sauvée ? On ne s’enferme pas dans la poussière rouge du désert inopinément … Z est torturé, brisé intérieurement par une détresse sans fond. J’aurai fait les 16 974 kilomètres d’une traite pour aller accrocher mon cœur au sien si cela avait pu le retenir dans sa chute.

Il tient à ses secrets, à sa forteresse dans le désert, à ses manières de sauvage. Il me protège, mais il se protège peut-être encore plus : je pourrais mettre tout son empire en danger.

Battista Tarantini a su complètement me surprendre. Sa plume est tendre et sensuelle. Elle joue avec les images et les métaphores, comparant longtemps les émotions de ses personnages à des phénomènes météorologiques. Grace et Z ont déclenché des tempêtes tout aussi bien que des aurores incroyables dans mon cœur.

Petite note pour les fans de comics ! Je pense que l’auteure en est également une grande fan puisqu’elle utilise cette passion commune pour rapprocher Grace et Z mais aussi pour les faire communiquer voir s’affronter, se comprendre …

J’espère avoir réussi à vous donner envie de découvrir ce magnifique et bouleversant roman. Cette romance incroyable, belle, émouvante et intense. Il y est question de renaissance, de culpabilité, de vengeance également, de rédemption et surtout de vie !

Je vous laisse avec quelques titres sélectionnés dans la (longue) playlist de l’auteure ainsi qu’avec un petit diaporama de quelques paysages australiens.

Enjoy

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

12 commentaires sur « Heroes – Battista Tarantini »

Répondre à Callysse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s