Dublin Street #1 – Samantha Young

dublin street t1Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, une quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclat son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise…

Cher lecteur, lectrice,

Et si nous partions faire un petit tour en Ecosse ?

Dublin Street est une saga qui m’a été très très vivement recommandée par @Audrey mais elle m’avait également prévenu que le premier tome n’était pas ouf …

Bon, effectivement, rien de bien neuf sous le soleil de la new romance. L’intrigue, tout comme les personnages, n’ont rien d’originaux. Ah si ! La description de Monsieur.

J’ai été assez étonnée de rencontrer un héros masculin qui pour une fois n’a pas un visage 100% parfait. Je vous rassure, ce n’est pas Quasimodo non plus hein ! Mais c’est agréable de s’imaginer un homme avec quelques petits défauts mais néanmoins charismatique. Braden Carmichael représente le mâle dominant dans toute sa splendeur, autoritaire, possessif et intense. Mais comme je suis faible, je l’ai aimé quand même. On ne se refait pas … Je l’ai même préféré à l’héroïne. Braden cache sous son caractère bien affirmé, des blessures familiales et personnelles assez complexes. On comprend dès lors pourquoi il aime contrôler pas mal de trucs.

Jocelyn ou Joss, est en revanche peu contrôlable. Elle possède également un caractère bien affirmé, ce qui peu être avantageux dans certaines situations, mais qui la rend à plusieurs reprises complètement butée-con ! Et là, elle m’a tapé sur le système. Tout comme Braden, on peut comprendre ses réactions grâce aux événements de son passé, mais certaines de ses réflexions m’ont clairement laissé perplexe et hermétique face à sa psychologie. A la limite, j’ai eu plus d’empathie pour sa colocataire, Ellie.

Quant à l’intrigue, elle reste tout à fait lambda et sans grande surprise. Elle reprend les grands schémas de la new romance. Je l’ai d’ailleurs trouvé un peu lente vers le milieu, j’avais l’impression de stagner malgré les pages. La fin est plus intense en émotions, j’aurais aimé que celle-ci soit donc plus développée.

Le style de l’auteure est agréable et fluide, les scènes sexuelles ne sont pas trop longues, ni trop nombreuses et dans un langage correct.

Dublin Street est donc effectivement un premier tome plutôt moyen, même si j’ai bien aimé Braden Carmichael, Joss est quelque peu énervante. Les personnages secondaires nous réservent apparemment des tomes bien meilleurs.

Enjoy

Publicités

8 commentaires sur « Dublin Street #1 – Samantha Young »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s