Fille d’Hécate – Intégrale – Cécile Guillot

fille d'hécate« Je croyais n’être qu’une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don… Maintenant je dois apprendre à m’accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s’il n’y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu’un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ? Et, pour ne rien arranger, j’ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n’est vraiment plus de tout repos ! »
Maëlys nous ouvre les portes d’un univers étrange et déroutant, celui de la Wicca. La quête spirituelle qui est sienne va l’exposer à des menaces insoupçonnées. Surtout que le destin pourrait bien placer sur son chemin, les clés qui l’aideront à résoudre les mystères d’une existence parsemée d’ombres… Car, une sorcière peut-elle s’épanouir coupée de ses racines, ignorante d’un passé dont pourrait dépendre l’avenir ?

Cher lecteur, lectrice,

Pour ceux qui me suivent depuis quelques temps, vous savez que j’étais désespéramment à la recherche d’un roman sur les sorcières et qui ne soit pas une mauvaise surprise (genre s’intituler Salem pour finalement parler de métamorphe … (oui, j’ai la rancune tenace)). J’avais donc beaucoup d’attente par rapport à Fille d’Hécate que l’on m’avait vendu pour un vrai livre de sorcières.

Fort heureusement, il est bel et bien question de sorcière dans ce roman ! Et cerise sur la chantilly sur le gâteau, l’intrigue se déroule en France. C’est un premier bon point pour le roman, cela m’a permis d’être tout de suite plus familière avec l’environnement, notamment dans la belle ville de Marseille. Bien que n’y ayant moi-même encore jamais mis les pieds, je visualise quand même bien le Vieux Port !

J’ai beaucoup apprécié Maëlys, notre héroïne, l’histoire est racontée de son point de vue et je me suis beaucoup retrouvée dans ses réflexions et ses doutes. Malheureusement, la psychologie des personnages est tout de même assez légère, tout comme d’autres aspects du roman. Maëlys accepte un peu trop vite à mon goût son statut de sorcière. La révélation lui tombe dessus du jour au lendemain et bien qu’elle s’en étonne d’une manière parfois assez rigolote, elle se fait rapidement à sa nouvelle condition sans trop de remise en question.

Le reste de l’intrigue est traitée d’une manière tout aussi légère. Il arrive bien évidemment des péripéties à notre héroïne à la suite de la découverte de son don mais les « méchants » reste assez superficiels. Les événements s’enchaînent rapidement et manquent de description, de suspens. La situation se résout en quelques paragraphes. Aucune tension n’a le temps de se mettre en place. C’est dommage, il y a pourtant un bon potentiel dans l’intrigue, mais nous restons trop à la surface des événements.

Il en va de même pour la romance. Moi qui suis une grande fan de ce genre, je suis complètement restée sur ma fin. Je n’ai ressenti que très peu d’émotion pour le personnage masculin et aucun attachement. Les émotions sont trop peu décrites pour me permettre de les ressentir pleinement.

Malgré ce point de négatif qu’est la légèreté de la narration, j’ai tout de même apprécié ma lecture. Ce roman reste une très bonne plongée dans l’univers de la Wicca, un mouvement religieux incluant du chamanisme, du druidisme et des éléments mythologiques. Là-dessus, je voulais des sorcières, j’en ai eu ! Avec invocation, cercle de protection, déesse tutélaire et fêtes païennes. J’ai beaucoup aimé cet aspect de l’intrigue. Les rites font partis de la vie quotidienne des personnages féminins et j’ai appris pas mal de choses.

Ce roman m’a notamment fait redécouvrir la lithothérapie, ou l’art de se « soigner » par les pierres. J’avais déjà quelques notions mais j’avoue que voir les personnages se servir des pierres au quotidien m’a poussé à me renseigner plus en amont. J’ai ainsi effectuer beaucoup de recherches sur le sujet. Bien que pour moi, il ne s’agisse pas de se soigner mais plutôt d’améliorer quelques aspects de mon quotidien. On y croit ou pas mais si on y croit pas, cela fait toujours une décoration esthétique dans la maison 😉

Malgré une intrigue et des personnages manquant de profondeur, j’ai tout de même apprécié ma lecture de Fille d’Hécate. Derrière des croyances païennes se cachent également un beau plaidoyer pour la femme et de notre astre tutélaire, la Lune. Je vous invite à découvrir cet agréable roman qui se lit fort bien.

Enjoy

Publicités

6 commentaires sur « Fille d’Hécate – Intégrale – Cécile Guillot »

  1. J’ai un peu peur que la rapidité du récit ne me plaise pas et me dérange dans ma lecture. Du coup, je ne connaissais pas ce roman, mais je ne pense pas me laisser tenter. Ravie que la lecture t’ait plus quand même 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai dans ma PaL, bon je ne vais pas attendre grand chose de la romance (mais ça me va vu que ce n’est pas trop mon truc^^) et de la psychologie, j’espère que je serais comme toi, comblée du côté des sorcières !
    Merci pour ton avis en tout cas ! =)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s