Marked Men #3 Rome – Jay Crownover

marked men t3Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis  » bad boys  » tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie
se cache un cœur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante.
Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle rencontre Rome Archer.

Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très « homme parfait » ! Et surtout il revient du front…
Si Rome avait l’habitude d’être le grand frère protecteur, le fils aimant, le b on soldat, aujourd’hui il n’est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs.

Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.

Hello Sweeties,

Et oui ! Je l’ai fait ! J’ai enchaîné le troisième tome des Marked Men. Et ouai, j’suis comme ça moi, une vraie rebelle >_<

Il faut dire que ce troisième opus m’intriguait beaucoup. D’une part à cause de la fin du deuxième tome et d’autre part, la faute à toutes mes copinautes qui n’ont pas arrêté de me dire que Rome était leur chouchou. J’avais donc très envie de le rencontrer ce Rome moi ! Allait-il également devenir mon coup de cœur ?

Je suis bien embêtée maintenant ! Parce qu’à l’instant où j’écris ces mots, j’ai le cœur pincé. Oui, j’ai aimé Rome et il a fait chaviré mon cœur à plusieurs reprises mais … j’en attendais peut-être un peu trop finalement. Je n’ai pas ressenti l’addiction que j’avais pu avoir pour Rule dans le premier tome. Du coup, je suis un peu déçue.

A la décharge de l’autrice, je n’ai pas pu consacrer autant de temps que j’aurai voulu à ce roman et ai donc été obligée de morceler ma lecture. Ces nombreuses coupures ne m’ont pas aidé. Je n’ai pas pu m’immerger dans l’intrigue autant que je l’aurai souhaité.

Ce troisième tome contient pourtant des passages absolument dingue !

Moi aussi j’te kiss !

 

Il faut dire que Rome est une sorte d’ovni au milieu des Marked Men. Loin de l’univers des modifications corporelles ou du rock metal, il n’est pourtant pas dénué de cicatrices. Le personnage taciturne et aigri des premiers chapitres m’a profondément touché. Mon cœur s’est serré de douleur devant son évidente détresse. J’ai toujours ressenti un profond respect pour les soldats. Leur dévotion et leur sacrifice pour leurs compatriotes me font monter les larmes au yeux. Mais j’éprouve en revanche une réelle colère contre le peu de reconnaissance dont la patrie fait preuve. C’est toute cette injustice que Jay Crownover nous présente dans les errances de Rome, coincé entre les douloureux souvenirs du front et un angoissant retour à la vie civile.

La pétillante et colorée Cora est pour l’instant bien loin des préoccupations de cet homme ombrageux et colérique. Bien que ce petit bout de bonne femme soit rigolote, je l’ai trouvé beaucoup moins intéressante que les précédents personnages féminins. Son histoire est somme toute assez banale et j’ai eu du mal avec son entêtement mal placé.

Mais qu’est-ce que je vais faire d’elle …

Toutefois, l’autrice se sert du contraste de ces deux personnages pour créer des scènes intenses, envoûtantes et émouvantes. Le premier passage érotique entre Rome et Cora me laisse un souvenir merveilleux, comme un instant en suspens, hors du temps. Cora et Rome échangent à peine trois mots, toutes les émotions passent par les regards, la douceur d’une caresse en guise de questionnement. J’ai été subjuguée par la manière dont Jay Crownover mène ce premier rapport. Tout n’y est qu’émotion et sensualité.

La relation entre Rome et Cora évolue constamment sur le fil du rasoir jusqu’à ce que les événements ne viennent les pousser à prendre conscience de leur sentiment. Bien que l’intrigue soit somme toute assez prévisible, deux éléments majeurs viennent twister le tout.

Ce que j’aime dans cette saga c’est de continuer à retrouver tous les personnages au fil des tomes. Ainsi, j’ai pu suivre avec bonheur l’évolution du couple Shaw/Rule. Certains événements abordés dans le premier tome continuent d’avoir une influence, en particulier dans ce tome, consacré à la fratrie Archer. Jay Crownover aborde avec beaucoup de profondeur les blessures familiales. Avec Rome se construit tout un schéma de reconstruction affective, émotionnelle et psychologique. L’autrice ne ménage pas son personnage, entre une relation naissante, la recherche d’un avenir professionnel, un nouveau rôle à assumer et une culpabilité émotionnelle.

Au final, oui, j’ai beaucoup aimé Rome, c’est un personnage comme je les aime, torturé, sombre mais tout à la fois intense, touchant et protecteur. Peut-être que l’alchimie n’a pas totalement pris à cause de Cora ou d’une lecture trop entrecoupée.

Heureusement il me reste encore trois tomes pour me rattraper 😉 Qui sait, peut-être que l’énigmatique Nash saura me surprendre !

Aller, je file … ❤

 

9 commentaires sur « Marked Men #3 Rome – Jay Crownover »

  1. Tu adores Robert Downey Jr toi non?^^ Et sinon après Rule et Rome, c’est Asa mon préféré 😀 J’espère qu’il te plaira plus que Rome. J’avais trop d’attentes sur Nash et sur ce qu’on allait découvrir dans ce tome et du coup j’avais été un peu déçue. Bon par contre, la première scène olé olé m’a laissé un sacré souvenir!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s