Dark and dangerous love – Tome 3 – Molly Night

dark and dangerous love t3L’amour sera-t-il responsable de la destruction du monde ? Evelyn Blackburn, notre héroïne humaine, après avoir lutté contre la volonté du roi vampire Atticus, a en quelque sorte accepté son sort : elle sera l’épouse d’Atticus. Même si elle n’est toujours pas amoureuse de lui, au fil du temps elle a découvert son histoire et ses qualités. S’il a fait la guerre aux humains et pris le pouvoir, c’est pour sauver la planète et tous les êtres vivants des destructions des humains, dues au développement technologique incontrôlé et à la pollution. On découvre aussi qu’Atticus est bien plus qu’un vampire, ses pouvoirs sont ceux d’un dieu : télékinésie, maîtrise des énergies, etc. La sorcière Venice, autre personnage extrêmement puissant, déclare la guerre avec l’aide des humains, entre autre Ethan, le premier amour d’Evelyn. Quant au lord Hansel, il se retrouve tiraillé entre loyauté envers son créateur, ami et roi et son amour inconditionnel pour la jeune humaine. Les sentiments que ces trois hommes ont pour Evelyn les pousseront à faire des choses radicales qui influenceront l’avenir de toutes les créatures de ce monde. L’amour guidera-t-il leurs choix ? L’histoire d’ Evelyn peut-elle bien finir ? Rien n’est moins sûr…

Je remercie les éditions Hugo&cie pour la lecture de ce roman.


Cher lecteur, lectrice,

En relisant la quatrième de couverture du roman, je me rends compte que celle-ci donne vraiment envie. Un pacte avec le Diable … cela ne vous rappelle rien ? Nous avons tous dans notre mémoire, un livre ou un film dans lequel le Diable pactise avec le héros ou l’héroïne et cela n’est jamais sans conséquences. Je me suis donc dit que ce dernier tome allait peut-être me réserver de bonnes surprises.

Sauf que non … Tout comme dans les deux précédents tomes, le rythme est très inégal et pire, nous restons à la surface des événements, du moins c’est ce que j’ai ressenti lors de ma lecture.

Bien que ce tome ne comporte quasiment aucun acte sexuel non consenti, ce qui améliore une partie de la lecture, le reste de l’intrigue reste très plat. L’histoire est principalement concentrée sur Evelyn, qui malheureusement pour moi reste la même que dans les précédents tomes. Obstinée, têtue, elle m’a fait l’effet d’une jeune fille boudeuse et énervante. A sa décharge, les hommes qui l’entourent lui racontent rarement la vérité sur les événements. Evelyn m’a fait lever les yeux au ciel à mainte reprises et finalement, celle qui en parle le mieux, c’est bien l’auteure elle-même :

Evelyn était naïve, d’une innocence qui frisait parfois la bêtise. S’agissant de la dure réalité de ce monde, elle était complètement à côté de la plaque.

Face à elle, Atticus aurait pu être un personnage intéressant. Malheureusement, il est beaucoup moins présent dans ce tome.

Je pense que l’auteure, à trop vouloir multiplier les personnages masculins (principaux et secondaires) s’est elle-même perdue dans leurs relations. Je m’attendais à ce que l’un des personnages sorte du lot pour pouvoir clôturer la saga … mais non. Ils font tous plus ou moins une apparition sans qu’aucun ne prenne le pas sur les autres.

J’ai donc été assez déçue par la fin de l’intrigue. Elle arrive vite et je n’ai pas vraiment eu le temps de réaliser. Quant au pacte avec le Diable, il m’a laissé de marbre. J’aurai aimé en savoir plus sur le dénouement final, avoir plus d’explications afin d’en sentir la profondeur et la tension. Beaucoup d’intrigues secondaires restent sans réponse, j’aurai aimé en découvrir plus sur certains personnages mais là encore, je pense qu’ils étaient beaucoup trop nombreux pour que l’auteure puisse tout développer.

Côté plume, le style est malheureusement tout aussi inégal. J’ai été assez déstabilisée par le ton donné aux personnages. Bien qu’ils soient tous ici de l’aristocratie, ils s’expriment généralement à grands renforts de vulgarité et de gros mots … C’est pour moi une incohérence assez flagrante. Mais bon, peut-être est-ce dû au fait que je n’ai pas réussi à me projeter dans l’univers dès le début de la saga.

Dark and dangerous love n’est donc pas pour moi une saga qui restera inoubliable, bien au contraire. J’ai effleuré de bons éléments dans l’intrigue, malheureusement, à vouloir trop multiplier les personnages et les situations, l’auteure m’a complètement perdu.

Enjoy

Publicités

6 commentaires sur « Dark and dangerous love – Tome 3 – Molly Night »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s